C’est souvent difficile quand on est adolescente d’annoncer qu’on est enceinte à ses parents et à son entourage… Imaginer la réaction de ses proches est souvent source d’angoisse.

Apprendre votre situation et votre grossesse peut déstabiliser vos parents au départ. En tant que parents, ils ont tendance à penser en premier à tous les problèmes que cela implique. Le plus souvent, après un moment pour digérer la nouvelle, ils seront finalement là pour vous venir en aide.

Si ça se passe mal avec les parents : L’ASE (Service d’Aide Sociale à l’Enfance du Conseil départemental) prend en charge les jeunes mineures enceintes lorsque les parents sont dans l’incapacité morale ou financière de le faire.
Si vos parents prennent mal votre grossesse, sont violents, et/ou que vous vous retrouvez sans logement ou à la rue, vous pouvez contacter une assistante sociale dans votre école, ou à la mairie de votre domicile, ou au Centre de PMI, ou vous rendre à la gendarmerie qui contactera les services sociaux pour trouver la meilleure solution pour vous. Si vous êtes victime de violences, physiques ou verbales,  depuis l’annonce de votre grossesse, n’hésitez pas à en parler avec ces professionnels qui vous aideront à vous protéger : des dispositifs sont prévus pour cela, en urgence si besoin.
Les services sociaux vous informeront, vous et vos parents si nécessaire, sur vos droits et les prises en charge possibles.

L’ASE peut également vous renseigner sur vos droits et les droits de vos parents sur votre enfant et vous-même.